Le Temps des Revelations

Disclaimer Photo

Les photos publiées ici ne servent qu'à illustrer les articles du blog. Elles ne sont nullement monétisées et restent la propriété exclusive de leur auteur respectif.

Les auteurs de ce blog les trouvent sur le net, via un célèbre moteur de recherche, et ne peuvent matériellement demander les autorisations aux ayants droits.

Cependant, ils s'engagent à retirer toute photo dans les meilleurs délais sur simple demande par mail : retraitphoto@apocalypsis.info

et remercient d'avance les photographes pour leur compréhension et indulgence.

Coup de coeur :

La spoliation nazie

 
La tentative d'extermination des juifs d'Europe par l'Allemagne nazie, suivie il est vrai par la répression antisémite toute aussi virulente de l'Union Soviétique de Staline, ne se sont pas limitées aux exactions et génocides des populations juives d'Europe occidentales et orientales, mais également à la spoliation et/ou l'autodafé de tous les ouvrages et recueils pouvant témoigner de la culture juive et de son héritage donné au monde.
 
Rien qu'en France, entre 1940 et 1944, sous l’action kdu REICHSLEITER Rosenberg, chargé notamment de la saisie des biens culturels, de la Gestapo et de la Dienststelle Westen (chargée de vider les appartements et garde-meubles appartenant à des familles juives pour en saisir le mobilier), plusieurs millions de livres ont été saisis.
C'est ainsi par exemple que le 10 janvier 1941, l’ERR procéda à l'enlèvement de dix caisses de livres appartenant à un collectionneur privé juif, tandis que le 16 du même mois 15 000 volumes étaient saisis dans la bibliothèque personnelle de Georges Mandel. Selon un document allemand, le 1er avril 1943 la bibliothèque de l'Institut de recherche sur la question juive comptait près de 550 000 volumes, constitués par les bibliothèques saisies en France – dont celles de l’Alliance israélite universelle, de l’Ecole rabbinique, de Rothschild, des communautés juives de Grèce, de Hollande…
 
À ce jour plus d'1,6 millions d'ouvrages saisis ou spoliés par les nazis et les communistes ont pu être récupérés en France ou dans le reste de l'Europe.
 
Dans le même sens, en mars 2015, des milliers d'ouvrages rédigés en yiddish ont été retrouvés par hasard cachés dans les sous sol d'une église de Vilnius, en Lituanie (pièces de théâtre, romans, poèmes, etc) ; ces ouvrages, qui témoignent de la richesse de la vie culturelle de la communauté juive de Vilnius avant la 2nde guerre mondiale (à l'époque où la communauté juive représentait près du tiers de la population de la ville), ont ainsi pu échapper à l'œuvre de destruction des nazis puis des soviétiques.
 
L'ensemble de ces ouvrages et manuscrits ont été remis à l'Institut YIVO, fondé à l'origine par des intellectuels de Vilnius en 1925, puis transféré à New York en 1940, et dont l'objectif est de préserver, étudier et faire connaître la patrimoine culturel de la communauté juive en Europe de l'Est, Allemagne et Russie, au XVIIe siècle. Enfin, et depuis également plusieurs décennies, est-on parvenu à retrouver des manuscrits anciens rédigés en hébreu, provenant de bibliothèques juives du Moyen Age et de la Renaissance, détenus par des collectionneurs privés de confession juive ou des communautés religieuses d'Europe centrale, et ayant finalement échappé à la répression des pogroms, puis des nazis et des soviétiques.
 
Près de 23% des fragments ou manuscrits retrouvés appartiennent à la littérature halakhique, 19% à la Mishna, au Talmud et autres œuvres et commentaires talmudiques, près de 12% à des commentaires bibliques, 11% à des textes liturgiques, et le reste à des sujets scientifiques (astronomie, géométrie, médecine....).
 

Le manuscrit retrouve

 
C'est dans ce contexte que s'inscrit le manuscrit ci-après exposé, objet du présent article, écrit en hébreu et qui semble bien être une oeuvre ancienne de commentaires talmudiques.
 
Consignés sur près de 209 feuillets, soit 410 pages, rédigés à la main en deux colonnes distincts, comportant certains titres en tête de certaines pages, ce manuscrit présente toutes les caractéristiques des œuvres qui ont survécu aux tentatives d'extermination des communautés juives d'Europe et de leur culture depuis le 19ème siècle.
 
Le lecteur, averti, est invité à lire attentivement les quelques pages produites en illustration de cet article, et à fournir toute information qui pourrait s'avérer utile à sa compréhension et son identification (14 pages du manuscrit sont également téléchargeables en haute résolution en cliquant ici).
 
À vos plumes...plutôt à vos claviers....

 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
conditions d'utilisation.
  • Aucun commentaire trouvé

Méthode et Disclaimer

 

Les résultats publiés ici ont été obtenus via le logiciel Elihu Rips sur la base du texte hébraïque dépourvu de ponctuation (texte non massorétique).

Toutes les images et les textes sont la propriété de leur auteur.

Restons connectés

Soyez informés des nouvelles découvertes faites dans la Bible !